Accueilqui sommes nous?RéférencesDernière heure ActualitésBoursesNationale 7Section PoliceAHNIEcologieDiversArchivesjournées du patrimoiineMontées historiquesInterclubs

ECOLOGIE ?

.
 
 
.

Les voitures anciennes sont elles politiquement correctes ?

Définitions

Voitures anciennes "vieilles"

Il s'agit des véhicules usagés, d'utilisation courante, ne présentant pas de caractère

 historique, que leurs propriétaires conservent pour des motifs économiques ou autres.

Cette catégorie est la plus nombreuse. Les véhicules concernés sont souvent peu

entretenus.Il s'agit généralement de modèles de grande diffusion, moyen ou bas de

gamme.

A terme, la majorité de ces voitures disparaitra, détruites par l'usage ou cèdées à des

 professionnels qui les mettront à la casse.De plus les mesures d'incitation à l'achat

d'une voiture neuve contribuent à assainir le marché.

 

Voitures anciennes "classiques"ou "historiques" ou encore "de collection".

Cette typologie regroupe toutes les automobiles estimées en tant que valeur

patrimoniale, soit parcequ'elles ont marqué leur époque (4CV Renault ou Traction Citroën, par exemple),

soit en raison de leur réelle valeur marchande.

D'après les nouveaux textes elles doivent avoir au moins 30 ans d'âge.

Leurs propriétaires appartiennent à toutes les catégories socio-professionnelles,

animés par une même passion.

L'optique est ici, celle du loisir et de la convivialité autour de l'objet.

Elles représentent une faible proportion des véhicules en circulation,

 circulent peu et sont entretenues scrupuleusement, voire restaurées à neuf,

par leurs propriétaires particulièrement prudents et attentifs.

 

Les voitures anciennes sont elles politiquement correctes ?

L'automobile est naturellement au coeur du sujet (de l'écologie) et fait ressurgir le

spectre de la limitation, voire l'interdiction des véhicules anciens, accusés de polluer

davantage que les modèles récents.

En ce qui concerne les "vieilles voitures" il est permis de penser que ce marché

se régule de façon naturelle.

En ce qui concerne les "voitures de collection" leur impact sur l'environnement

est très marginal compte tenu de leur nombre, de la faible consommation globale

en carburant et du peu de kilomètres parcourus. Restreindre leurs conditions de

circulation aurait par conséquent une incidence écologique nulle et n'irait pas dans

le sens de l'acquisition d'un véhicule moderne.

Pour citer la FFVE (Fédération Française des Véhicules d'Epoque): "ces véhicules apportent une

contribution significative aux économies européennes et française. Ils permettent le

maintien et le développement de nombreux emplois stables requérant des compétences

et savoir faire qui, sans eux, seraient oubliés. Ils attirent l'intérêt et la sympathie d'un

grand nombre de personnes de tous horizons, toujours heureuses de voir et revoir

ces véhicules mémoire mobile de notre héritage culturel et économique".
 

 
 
 

Les passages en ialiques ont été extraits d'un article rédigé pour "Autodéclics" par Bruno Camus, docteur en gestion, professeur

de marketing à Euromed Marseille. (qui a donné son accord à la BEP38 pour cette reproduction).